Cela fera bientôt deux mois que je suis au régime, enfin, je ne suis pas de régime particulier, plutôt un rééquilibrage alimentaire qui d'abord, se limitait à boire 2 à 3 litres d'eau par jour, à manger normalement mais en petites portions et sans se resservir, et enfin, à supprimer les grignotages.

Une fois délestée de quelques kilos, j'ai repris un peu le sport, de la marche rapide pour être plus précise, j'a repris une certaine endurance, je me sentais bien.

Du coup, j'ai commencé à inclure dans mon alimentation, beaucoup plus de légumes et de fruits, notamment sous la forme de smoothis maison que je fais sans rien ajouter d'autre que de l'eau.

Bref, après ces presque deux mois, je suis satisfaite, j'ai réussi à me faire plaisir, à manger de tou tet à mincir. Comme je ne me pèse pas, je ne sais pas quel est le poids total que j'ai perdu, mais au vu de mes vêtements qui me sont trops grands, je dirais 7 kilos !

Je devrais être heureuse, et jusqu'à prsent, je l'étais. Mais ce matin, je ne sais pas... Je me suis réveillée avec cette désagréable impression de me sentir grosse et moche...

Pourtant, je suis loin de l'être, moche. Pour le fait d'être grosse, je ne le suis plus comme avant, je suis actuellement en surpoids, environ 68,5 kilos pour 1,60M.

Bref, j'ai voulu m'habiller ce matin, mais je ne trouvais rien pour me mettre en valeur, et ça m'a totalement zappé le moral... Tout m'est trop grand, j'ai l'impression d'être dans un sac à patates quand je mets mes anciennes fingues, et quand je mets les nouvelles, celles que je me suis achetée la semaine dernière, je me rends compte qu'elles ne me vont absolument pas. Oui, je rentre dedans, mais elles ne mettent pas en valeur ma morphologie et du coup, mon moral est en berne.

Etant dans le rouge, je n'ai pas les moyens de refaire ma garde-robe, il va me falloir patienter un bon mois avant d'acheter quelque chose, et ça me déprime... Je ne suis pas une serial-shoppeuse, je suis coquette, mais je n'aime pas trop faire les magasins, et la seule fois où j'en aurais vraiment eu besoin, je ne peux pas...

Bref, je suis quelqu'un d'optimiste à la base, mais ce matin, j'ai eu besoin d'ouvrir ce blog pour raconter un peu tout ça, pour sortir le trop-plein, car j'ai eu peur de craquer et de baisser les bras... Ce serait quand même bête après tout le chemin parcouru en deux mois.

J'ai encore pas mal de kilos à perdre, une dizaine environ... Jusqu'à présent, j'étais heureuse, je n'avais pas connu de coups de mou, mais ce qu'il s'est passé devant la glace ce matin m'a un peu miné, je continue bien sûr dans ma lancée, mais moralement, aujourd'hui, c'est dur...

mirror